femmes pliantes

femmes pliantes est la suite de la ville pliante décrite ci dessous. 

 

Exposition de dessins au format raisin et tous pliables dans un carton à dessins, 

ou dessins au format taille humaine ou plus dans un plus grand espace. 

La plupart des dessins chevauchent 2 à 3 plans orthogonaux. 

La rue pliante

 

La rue pliante est une sorte de carton à dessins qui contient votre ville ou partie de ville personnelle, celle qui vous permet en voyage de retrouver les vôtres, vos voisins bien aimés, mais aussi de rencontrer de nouveaux venus aux terrasses des cafés ou simplement sur les trottoirs. On peut y faire des courses, un peu métaphysiques ou des patates.

Trois tailles existent : La grande taille est de dimension d’une rue normale et mesure environ 300 de mètres de long sur quelques dizaines de mètres en largeur. On peut la déplier dehors dans un grand espace, un désert ou un aéroport, ou encore une place publique délaissée. Je pense aussi à l‘Iran ou la Palestine qui ont des climats propices et toujours agréables, mais aussi au Mexique par exemple, l’Inde, l’Afghanistan, presque tous les pays qui commencent par un « i » en fait. Irak, Ingoutchie, etc.  ..(sauf l’Irlande et l’Islande, trop froids)

La taille moyenne forme un très bon jeu aux panneaux de couleurs de 2 x 3 mètres environ, pour les enfants, que l‘on peut disposer dans une grande salle dans tous les pays cette fois-ci, mais plutôt au Nord, USA, France, Suisse, Allemagne ou Suède sont de bons exemples.

La version de poche a la taille d’un grand carton à dessins et s’expose ouverte dans des musées, protégée d’une vitre ou posée sur une table à bonne distance des visiteurs, On y observe la vie intérieure de son auteur avec un peu d’indiscrétion. On évitera Rouen où l’on n’ignore pas que Marcel vécut dans Un Champ, y laissa au passage une valise.

Le public plus limité sera choisi en miroir parmi les enseignants les écoles d’art et quelques lecteurs de magasines culturels et amateurs d’art, ainsi que quelques amis et connaissances bienveillantes et qui sait, quelques inconnus amateurs de rues?